Alpina Savoie perpétue la tradition depuis 1944

Published by J'agis Pour nourrir demain on

Moulin moderne depuis 1944

L’entreprise est née lorsqu’en 1844 Antoine Chiron implante son moulin à Chambéry. Au fil des ans, la production s’est diversifiée mais Alpina Savoie a toujours conservé son moulin de blé dur et le savoir-faire inhérent à cette production. Aujourd’hui, il ne reste plus que cinq moulins de ce type sur le territoire français.

Si les procédés de transformation ont bien évolué, les fondamentaux de qualité sont restés intacts. Le moulin est aujourd’hui l’un des plus modernes de France, on y pratique le triage optique, une technologie permettant d’atteindre un haut niveau de qualité. Ainsi, les meilleurs grains de blé dur sont sélectionnés pour être transformés en semoule, cette semoule est la base des pâtes.

« Je porte le même nom que mon ancêtre qui a fondé le moulin ! De génération en génération, notre savoir-faire se transmet, même si à chaque époque nous avons tenu à rester à la pointe de la technologie. Les innovations nous permettent de développer l’activité tout en maintenant un haut niveau de qualité. Aujourd’hui, je continue à faire évoluer mon savoir-faire tout en le transmettant aux jeunes qui entrent au moulin. » explique Antoine Chiron, 6ème du nom.

Les étapes de production de la semoule qui deviendra pâte

Après avoir été sélectionnés, dépierrés, triés et brossés, les grains sont mouillés afin de faciliter la séparation entre l’amande et l’enveloppe lors de la mouture. La semoule est obtenue à la suite d’une succession d’opérations de broyage et de tamisage qui permettent de bien séparer les fragments d’amande des fragments d’enveloppe. Ces fragments sont ensuite calibrés pour donner une semoule homogène qui sera ensuite travaillée dans l’atelier pastier.