« C’est de par mes rencontres que je me suis intéressée au monde agricole et notamment à la transformation fromagère ! »

Nous avons eu la chance de rencontrer et d’échanger avec Laure LEVEQUE, cheffe d’équipe en fabrication à la fromagerie de Sainte-Cécile lors de notre immersion au sein de la marque Président. Nous avons découvert, son parcours, son métier et les produits qu’elle fabrique.

Laure LEVEQUE, cheffe d’équipe en fabrication à la fromagerie de Sainte-Cécile Pourriez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours ?

J’ai découvert l’univers de la transformation du fromage lors de ma formation CS de transformation fromagère des produits de la ferme en Haute-Savoie, que j’ai eu la chance d’effectuer en alternance dans une entreprise fermière de Reblochon AOP. Après une licence pro « produits laitiers », j’ai commencé à travailler en tant que chef d’équipe au sein du groupe Lactalis, il y a 5 ans. Au démarrage, je m’occupais des camemberts AOP moulés à la louche à Saint-Loup-de-Fribois. J’ai ensuite été mutée ici à St Cécile, où j’ai continué en tant que cheffe d’équipe. 

Pourriez-vous nous dire en quoi consiste plus particulièrement votre métier ?

Je suis cheffe d’équipe, c’est à dire que je coordonne la fabrication sur une journée, que ce soit au niveau des équipes ou de la matière. Cela concerne le lait qui entre en fabrication et qui est ensuite transformé puis affiné. A son arrivée à la fromagerie, le lait entre dans le coagulateur, il est ensuite moulé, égoutté et démoulé 21h après, puis affiné. Je coordonne donc cet acheminement avec les équipes. Il y a environ 20 personnes qui s’occupent de la transformation du fromage ici.

Qu’est ce qui vous plaît le plus dans votre métier/poste ?

Tout d’abord, le lait, notre matière première ! C’est une matière vivante et c’est cela qui la rend particulièrement intéressante. Ce qui me plaît le plus, également, c’est de pouvoir interagir et intervenir quand il y a « des problèmes ». De maîtriser tout le processus de fabrication.

Avez-vous une historique familiale dans le monde de l’agroalimentaire ?

Non pas du tout, c’est de part mes rencontres que je me suis intéressée au monde agricole et notamment à la transformation fromagère !

 Si vous étiez bloquée sur une île déserte, quel fromage emmèneriez-vous avec vous ?

Si j’étais bloqué sur une île déserte, j’emmènerais avec moi un Saint-Loup-de-Fribois : un camembert AOP au lait cru, qui a un goût prononcé !