« Il faut que le consommateur sache ce qu’il mange plutôt que de deviner ce qu’il ne mange pas ! » : Sébastien Loctin, fondateur de .nod

Sébastien Loctin, fondateur de Biofuture (Quintesens et .nod), nous avons déjà eu la chance de vous interviewer en janvier dernier ! Vous nous aviez alors notamment parlé de votre parcours et de votre marque Quintesens. Un nouveau chapitre vient de s’écrire avec la création de la marque .nod, pouvez-vous nous en dire plus 

Nous sommes en effet très excités car nous nous apprêtons à lancer en GMS une toute nouvelle marque. Elle incarnera évidemment notre combat quotidien pour alimentation durable. Mais nous l’avons voulu joyeusement interpellante, un brin impertinente.

Elle a trouvé son origine en posant un regard objectif sur ce qu’est devenue notre alimentation.

En 50 ans, les rayons de la GMS se sont retrouvés saturés de produits issus d’une agriculture intensive chargée en pesticides, de produits plein d’additifs, de produits ultra-transformés, d’ingrédients sourcés à l’autre bout de la planète… avec des industriels qui jouissent d’une totale impunité totale.

Cette « nouvelle » forme d’alimentation est présentée aux consommateurs dans de jolis packaging, plein de promesses plus positives les unes que les autres !

Les consommateurs, confiants dans les marques, achètent au final en aveugle, sans savoir vraiment ce qui se joue dans leur assiette.

Pire, en 50 ans cette alimentation chimique, transformée, délétère est devenue la référence, la norme… au point que c’est sur les produits sans chimie qu’il faut par exemple mettre un label bio, ou préciser qu’ils ne contiennent pas d’additifs ! Comme si c’était un exploit !

Dans un monde qui marche sur la tête, nous sommes persuadés que le bon sens c’est d’en changer.

Et comme on ne voulait pas aller dans le même sens que tout le monde, on a choisit le bon.

Notre nouvelle marque s’appelle .nod. C’est la première marque qui s’écrit à l’envers ! Elle signifie « bon. » en lecture miroir !

C’est une marque qui refuse d’être complice de la « normalité alimentaire actuelle ». Une marque qui revendique que la norme doit être le sans pesticides, le sans additif, l’absence d’ultra-transformation, l’origine France… Et que c’est juste normal !

L’industrie a été trop loin, il est temps de faire demi-tour et proposer des produits vraiment BONS ! Bon pour la santé, bon pour la planète mais aussi bon pour l’emploi des PME (fabrication française) et pour l’emploi des agriculteurs (avec des matières premières issues de l’agriculture française).

.nod, c’est l’incarnation du « bon. » dans toutes ses dimensions ! Une marque qui va à contre-sens de ce que propose l’agro-industrie.

Quels sont les produits proposés par .nod ?

Quand j’ai commencé mon aventure d’entrepreneur, je me suis tout de suite posé la question de comment avoir un maximum d’impact en étant petit et sans gros moyens.

J’ai alors décidé d’intervenir là où il y a du potentiel en revisitant, voire même en réinventant, les produits que nous avons tous dans nos placards et que nous utilisons au quotidien.

Ainsi notre première gamme est composée d’huiles, de vinaigrettes, d’assaisonnements, de sauces,… nous réinventons les produits du quotidien en version normale !

Nos produits sont évidemment Bio, sans additif, peu transformés, élaborés à plus de 80% avec des matières premières issues de filières françaises et fabriqués en France par des PME engagées.

Nous avons systèmatiquement d’excellentes notes sur nos produits, que ce soit sur Yuka ou sur Siga. Par exemple, notre sauce Barbecue obtient la note remarquable de 94/100 sur Yuka, quand la seconde meilleure note d’un produit « concurrent » est de 33/100 !

Nous nous sommes également engagés dans une démarche zéro plastique en optant pour des emballages en verre.

Monoprix et Carrefour nous ont fait confiance dès le lancement ce mois-ci. D’autres enseignes suivront notamment parmi les indépendants.

Cette nouvelle marque, qui prend le contre-pied de la norme actuelle, a tout de suite reçu eu un accueil très favorable des distributeurs et notamment des chefs de rayons qui sont en première ligne de ce combat alimentaire.

Avec des marques exigeantes comme les nôtres, leur métier prend tout son sens. Ils sont fiers de l’impact concret qu’ils ont sur la transition alimentaire !

Nous les appelons d’ailleurs les distribut-acteurs en écho aux consomm-acteurs car ils sont, de plus en plus, responsables et importants dans la chaîne du changement. Les enseignes parlent beaucoup de transition alimentaire.

En soutenant .nod, elles deviennent complices d’une nouvelle norme alimentaire, une norme qui va dans le bon sens.

Comment la marque va se faire connaître dans les prochains mois ?

On a transformé les consommateurs en véritable détectives privés pour deviner et comprendre ce qu’ils achètent. Avec .nod, nous allons privilégier la transparence et la responsabilité.

Nous allons d’ailleurs inviter les consommateurs à réclamer cette transparence totale. Ce n’est pas normal que ce soit les plus vertueux qui doivent parer leur packaging de logos et labels en tout genre et supporter le cout des certifications et des analyses.

On parle tout de même de nourrir les gens… c’est un sujet sérieux et les consommateurs ont le droit de savoir ce que contient vraiment un ketchup par exemple : « les tomates viennent elles de Chine ? », « Sont elles issues d’une agriculture utilisant des pesticides », « quels sont les additifs cachés ? »,…

Manger c’est voter pour la société dans laquelle on veut vivre. Pour voter utile il faut connaitre les détails du programme.

Aujourd’hui ce n’est pas le cas. Le consommateur ne sait pas ce qu’il mange, il devine ce qu’il ne mange pas !

C’est un sujet capital qui pourrait faire l’objet d’un débat public : « En alimentation, devons-nous deviner ce que nous ne mangeons pas ou devons-nous savoir ce que nous mangeons ? »

.nod nous donne l’opportunité d’aborder ces sujets de manière ludique et joyeusement impertinente. Nous espérons que les consommateurs rejoindront notre vision normale de l’alimentation.

Pour voir plus concrètement comment s’affirme notre marque, le mieux est d’aller sur le site www.nod-bio.fr