« Il s’agissait de révolutionner l’emballage de ce produit que nous consommons tous, pour qu’il soit davantage responsable tant pour l’huile que l’environnement » : Raphaël Metral-Charvet, Biofuture

Raphaël Metral-Charvet, pourriez-vous nous présenter votre parcours et votre rôle au sein de la société Quintesens ?

Lyonnais d’origine, je suis issu de la grande distribution, j’ai commencé chez Auchan après mon BAC en tant qu’ ELS. J’ai pu apprécier le travail d’équipe dans différents périmètres, différentes surfaces et c’est durant ce parcours que je me suis découvert commerçant ! Prendre le temps d’échanger avec le consommateur sur son besoin, l’informer, le conseiller pour le satisfaire.

En évoluant jusqu’à devenir Chef de Rayon, je me suis toujours consacré davantage à la satisfaction client qu’à mes objectifs de CA = des clients fidèles qui achètent régulièrement, en confiance, expriment cette expérience conso autour d’eux et recrutent d’autres clients.

Après 10 ans en magasin, j’ai souhaité tester le commerce BtoB en passant côté fournisseur. C’est chez SC Johnson que j’ai commencé en tant que chef de secteur, grosse multinationale, avec des marques déjà bien implantées, c’était parfait pour m’imprégner de ce nouveau métier.

Mais clairement on me demandait plus de blinder les rayons pour maximiser mon CA que de me soucier des attentes de mes clients et donc des conso … Et alors que j’échangeais régulièrement avec mes directeurs en magasin, je n’ai bien sûr jamais rencontré Fisk Johnson …

Fin 2017, Good Goût recrutait un CS Rhône-Alpes, j’ai sauté sur l’occasion pour redonner du sens à mes ventes et proposer un commerce engagé à mes clients :
rendre accessibles au plus grand nombre des bons produits bio pour les enfants plutôt que des produits chimiques.

Le tout dans une PME à taille humaine, en relation constante avec la direction, le marketing, la comm, …

La marque progressant très vite, j’ai pu au bout d’un an prendre la responsabilité du développement de la moitié sud de la France avec une équipe de 6 CS.

En avril 2020, j’ai rencontré Sébastien qui cherchait son responsable commercial France pour Quintesens. Un projet encore plus sensé puisque la gamme est destinée à l’ensemble des générations, avec une ambition forte de renverser le modèle alimentaire qui s’est imposé depuis 60 ans en proposant des produits Bio, sains, bons et français autant que possible !

Mon rôle est de développer la distribution française de la marque en allant chercher de nouveaux distributeurs et en renforçant nos partenariats historiques.

Pourriez-vous nous en dire plus sur votre nouvelle gamme de produits Tetra pak ?

Notre première huile en tétra Pak a déjà 3 ans !

C’est en 2017 que Sébastien a lancé la première huile d’Olive en tétra pak avec Biocoop qui a cofinancé le projet.

Il s’agissait de révolutionner l’emballage de ce produit que nous consommons tous, pour qu’il soit davantage responsable tant pour l’huile que l’environnement.

Aujourd’hui, notre huile d’olive tétra a convaincu l’ensemble de nos partenaires distributeurs et est de plus en plus appréciée par les consos qui progressivement sortent de l’idée reçue que le verre c’est la panacée.

C’est pourquoi nous lançons l’huile de Tournesol pour renforcer l’engagement de Quintesens pour une consommation responsable et durable.

En quoi avez-vous été un ambassadeur de cette gamme en interne, quels ont été les freins et opportunités dans ce lancement ?

Paradoxalement, alors que cet emballage est accepté depuis des dizaines d’années pour le lait et le jus de fruit, je me suis vite rendu compte lors de mes premières tournées que certains distributeurs étaient réticents à proposer un autre emballage que le verre pour l’huile.

Les opportunités sont bien réelles car si le tétra pak est déjà présent dans les rayons lait et jus, il a toute sa place pour les huiles !

L’unique frein est la croyance populaire autour du verre qui s’est installée sur ce segment. Il est parfois difficile de convaincre nos partenaires de tester le produit.

Mais nous l’avons bien vu avec notre huile d’olive, une fois le choix proposé en rayon, c’est le consommateur qui décide.

Nous sommes donc très confiants sur le lancement de notre huile de Tournesol en tétra pak

Quels sont les avantages de cette gamme pour le consommateur et pour la planète ?

Au-delà de l’emballage qui rappelons-le est

  • pratique : 12 fois plus léger que le verre et incassable
  • 100% recyclable avec un carton issu de filière FSC
  • protecteur car l’huile est à l’abri de l’oxygène et de la lumière

Et bien sûr écologique sur l’ensemble de son cycle de vie, le tétra pak émet 3x moins de CO2 qu’une bouteille en verre.

Nous proposons une huile de tournesol du Gers ! Avec ce nouveau produit, Quintesens continue de soutenir le développement des filières françaises : au-delà de proposer du tournesol Français, nous rémunérons mieux ces agriculteurs du Gers en offrant une prime de 70€ de plus par tonne, par rapport au marché français.

Et parce que même en produisant les emballages les plus responsables possibles nous laissons toujours une trace derrière nous, Biofuture adhère à 1% for The Planet, et reverse 1% du CA de notre gamme tétrapak à des associations qui militent pour la protection de l’environnement.
C’est un don très important pour une TPE. Dans la bio on retient surtout les adhérents comme Léa Nature,

Ce sont des engagements concrets pour une consommation saine, durable et de proximité. C’est ce que réclament les consommateurs et donc nos partenaires.

Depuis l’origine, Biofuture veut proposer un choix d’alimentation qui prend soin autant de l’humain que de la planète.

Il nous parait évident de devoir leur répondre par cette gamme de Tétrapak pour les huiles incontournables de nos placards !

Lire aussi L’huile de tournesol vierge bio de Quintesens en emballage carton Tetra Pak