Interview de Gérald Saada, Candia, membre de la Communauté Pour nourrir demain

Gérald Saada, directeur du marketing, de la R&D et de la RSE de Candia, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre poste actuel ?

Je suis ingénieur agronome et diplômé en marketing de l’ESSEC.

Après avoir monté une start-up et travaillé une dizaine d’années chez Procter & Gamble (Gillette, Head & Shoulders…), j’ai occupé le poste de directeur marketing de Yoplait, puis de Candia. Aujourd’hui, je m’occupe du marketing, de la R&D et de la RSE pour Candia, marque du groupe Sodiaal, 1ère coopérative laitière en France.

L’un des fils rouges de ma carrière est l’innovation positive. Selon moi l’innovation se doit d’apporter une plus-value au consommateur, tout en améliorant notre empreinte sociétale et environnementale.

Avec les équipes de Candia, nous avons mis en place des initiatives telles que :

Les Laitiers Responsables : gamme de produits laitiers qui garantissent une amélioration de la rémunération des éleveurs, du bien-être animal et de l’alimentation des vaches (sans-OGM et au pâturage)

La brique éco-conçue : première brique sans aluminium lancée en France

Le bio : lancement du bio sur les marques Candia Baby, Candy’Up, GrandLait et Marguerite

La nutrition : toutes nos boissons sont en Nutriscore A ou B, comme par exemple Candy’Up qui passe en Nutriscore B suite à une réduction du sucre et à la suppression des additifs

Le végétal : lancement de Candia Végétal ce mois-ci (juillet 2020)

Pourquoi avoir décidé de rejoindre la Communauté Pour nourrir demain ?

La coopération étant dans l’ADN de Candia, je suis convaincu que nous pouvons faire une plus grande différence en mutualisant nos idées et nos actions plutôt que de travailler chacun de notre côté.

La communauté réunie par l’initiative « Pour Nourrir Demain » est unique en son genre, composée d’entreprises agroalimentaires diverses et de membres personnellement engagés dans la transformation alimentaire.

Nous partageons les mêmes enjeux : proposer des produits plus sains et plus accessibles au plus grand nombre, améliorer nos filières en termes de rémunération des agriculteurs, de pratiques agricoles et de respect de l’environnement.

Ensemble nous pouvons relever ces enjeux de manière plus forte et plus visible.

Quels seraient les trois conseils que vous donneriez aux français pour leur alimentation de demain ?

Privilégier la cuisine à la maison et les moments de partage en famille autour d’un bon repas

Consommer des aliments peu transformés

Privilégier des aliments locaux qui participent au dynamisme de nos territoires ruraux

Que du bon sens !

Plus d’informations sur www.candia.fr