Interview Laura Trova, Responsable Marketing « MO Marché Occitan »

Laura Trova, pouvez-vous nous décrire votre parcours et votre poste au sein de la coopérative Arterris ?

J’ai étudié en école de commerce à Toulouse Business School pendant 3 ans puis j’ai intégré l’IAE de Toulouse en management stratégique puis je me suis spécialisée en dernière année dans les achats.

C’est à ce moment-là que j’ai intégré Arterris en alternance en 2015 en tant qu’acheteuse chef de produits sur toute la partie « produits du terroir ». J’étais en charge du référencement et de la promotion des produits locaux au sein des jardineries Gamm vert du groupe.

En 2017 nous avons ouvert notre première enseigne Frais d’ici dans un Gamm vert, celui de Foix dans l’Ariège. J’ai travaillé sur la partie communication ainsi que le référencement produit. La base du concept Frais d’ici est de proposer un plein de courses aux consommateurs avec des produits sourcés à moins de 80 kilomètres du magasin. Quand cela n’est pas possible, nous optons pour un principe de subsidiarité c’est-à-dire que quand nous ne trouvons pas de produits en local nous cherchons en régional ou en national.

En janvier 2020, j’ai rejoint le service marketing du groupe Arterris en tant que Responsable Marketing boutique pour Les fermiers occitans et les boutiques Larroque. Mes principales missions tournent autour de l’élaboration de l’offre produits des boutiques, de la stratégie de prix et de l’élaboration du plan de communication on-line et off-line ainsi que la partie presse.

C’est un poste stimulant avec de nombreux projets que j’ai dans mon périmètre tels que le lancement du site internet www.marcheoccitan.fr ainsi que la création globale du concept MO Marché Occitan en tant que boutique physique.

Des projets à forte valeur ajoutée pour nos adhérents qui deviennent de véritables vitrines pour la coopérative et qui répondent aux nouvelles tendances de consommation.

Vous avez été un pilier dans le projet de boutique de proximité « Marché Occitan », pouvez-vous nous raconter la genèse de ce projet ?

Le projet MO Marché Occitan est né de la volonté de la coopérative ainsi que de nos adhérents de lancer leur propre enseigne alimentaire de proximité afin de valoriser les produits de la coopérative et ainsi générer des débouchés en circuit court pour nos adhérents : producteurs de fruits, de légumes, de vins, de viandes sur la région.

Comme nous sommes peu dans l’équipe, nous avons fait le choix de travailler avec une agence de communication avec qui nous avons beaucoup échangé sur nos valeurs qui sont principalement le partage, le lien entre le consommateur et le producteur, la notion de terroir et de gastronomie, que nous voulions mettre en avant.

De ces échanges est née l’idée du nom MO Marché Occitan. Dans un premier temps, nous avons eu l’enseigne en digital pour s’adapter aux contraintes sanitaires, ce qui fut un important challenge pour la coopérative tant sur le point timing qu’opérationnel ! En effet, nos boutiques utilisent des logiciels qui ne sont pas adaptés à faire de la vente en ligne et du Click&Collect !

Malgré tout, le site a bien fonctionné, notamment pendant la période de Noël. Nous avons réalisé un chiffre d’affaires autour de 120 000 euros avec près de 1 000 commandes depuis le lancement en novembre 2020.

Nous avons aussi fait le choix de faire un site évolutif en trois parties : nous avons tout d’abord lancé une première version en novembre 2020 relativement basique avec simplement la livraison à domicile et le Click&Collect de nos produits, principalement ceux issus de la coopérative.

Le 20 mai, nous avons lancé une version bêta avec un parcours client simplifié et plus fluide et du contenu sur nos produits et nos producteurs. Les produits et les producteurs y sont décrits et mis en avant. Nous avons réalisé des interviews avec tous les producteurs qui se sont livrés, notamment sur leur métier, leur passion et des anecdotes.

À la suite de cela est née la première boutique en physique le 19 mai 2021 à Balma près de Toulouse !

 

Quel est le concept de la boutique et en quoi s’inscrit-il dans un projet d’alimentation positive et engagée et en phase avec les attentes consommateurs aujourd’hui ?

Mon Marché Occitan est une enseigne qui propose des produits locaux, issus de notre coopérative agricole ainsi que de nos partenariats avec des producteurs de la région Occitanie.

L’idée est de recréer des liens sans intermédiaire entre producteurs et consommateurs. Lorsque les mesures sanitaires le permettront, nous aimerions que les producteurs puissent venir dans les magasins faire déguster leurs produits et raconter eux même leur histoire.

Mon Marché Occitan c’est aussi une offre de produits diversifiés qui couvre tous les produits de bouches, ce qui doit permettre aux consommateurs de venir faire son plein de courses de produits frais, en circuit court.

Nous désirons aussi proposer un mode de consommation plus responsable à nos consommateurs.

Quels sont les retours des consommateurs ?

Nous avons eu de très bons retours sur le concept. Dans un premier temps, nos clients étaient principalement les anciens clients des magasins Larroque qui étaient agréablement surpris de la diversification de l’offre, en effet nous sommes passés de 250 références à plus de 500.

Quelles ont été les contraintes et opportunités rencontrées dans la mise en place de la boutique ?

Tout d’abord, le timing en ces temps de restrictions sanitaires fut une réelle contrainte car nous voulions fermer le magasin moins de temps possible notre premier magasin.

L’acheminement des matières premières fut aussi un défi, notamment sur le bois et le métal qui ont eu du retard alors que primordial dans la construction de nos meubles. Nous avons ainsi eu deux semaines de retard sur les livraisons et une implantation réalisée en trois fois moins de temps.

Nous avons rencontré des contraintes au niveau logistique car nous avons peu de place de stockage en boutique et de multiple producteur qui ont chacun leur minimum de commande. Nous avons donc fait le choix de grouper certains producteurs qui sont proches afin de pouvoir commander plus régulièrement.

Au niveau des opportunités, nous avons la chance d’être une boutique qui avait déjà une clientèle donc nous ne partons pas de zéro.

Nous voulons créer une nouvelle expérience consommateur, qui se différencie de ce qu’ils peuvent habituellement trouver sur le marché.

Nous avons aussi mis un point d’honneur à faire en sorte que les vendeurs en magasins soient de vrais conseillers. Tous nos vendeurs sont donc passés chez les producteurs et ont pu assister à une présentation des produits, des structures et des exploitations ainsi qu’à des dégustations.

Quelle est l’ambition à terme de cette nouvelle enseigne ?

Notre ambition est de transformer les magasins Larroque et Fermiers Occitans qui peuvent l’être en « MO Marché Occitan » mais aussi d’aller chercher de nouveaux locaux pour ouvrir de nouveaux points de vente dans la région de Toulouse puis globalement dans la région d’Occitanie dans de grandes villes telles que Perpignan, Montpellier, Narbonne, … D’ici 5 ans nous aimerions ouvrir une vingtaine de points de vente et avoir acquis une certaine notoriété.

Plus d’informations sur www.marcheoccitan.fr