Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55 % et avoir une démarche de neutralisation carbone

Le Groupe Aoste vise la neutralité Carbone d’ici 2040 via la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Or, suite à son bilan carbone, le Groupe a estimé qu’en l’état des avancées technologiques, et avec une évolution résolue de ses pratiques professionnelles, il pourra les réduire de 55%. Il neutralisera par ailleurs le seuil d’émissions incompressibles estimé à 130 000 TeqCO2. Cette stratégie de neutralisation permettra de capter un maximum de CO2 au sein des filières d’approvisionnement du Groupe, avec le concours de tous ses éleveurs.

Diminuer drastiquement l’impact carbone des activités d’élevage, de fret et d’énergie

Pour sa trajectoire de réduction des GES de 55 % en 2040, le Groupe Aoste se fixe deux étapes paliers :

  1. Une réduction de 25 % en 2025
  2. Une réduction de 30 % en 2030

Sachant que 78 % des GES du Groupe proviennent de l’élevage, la réduction de ces GES sera possible en jouant sur deux postes majeurs :

  • L’alimentation avec la sortie du soja brésilien et le passage aux protéines françaises, ainsi que l’engagement au sein de projets de blé agroécologique avec la participation des fabricants d’aliments
    Les excréments avec le stockage du lisier au sein de fosses étanches, puis le traitement du lisier décomposé
  • Pour atteindre ces objectifs le Groupe Aoste travaille avec la filière porcine sur des fermes à carbone, une alimentation en protéines françaises et/ou issue de production de la ferme, HVE3

Le reste des GES étant principalement émis par les postes d’énergie et de fret. Sur les 5 dernières années, les investissements du Groupe Aoste ont déjà permis de réduire de 20 % la consommation énergétique de ses installations industrielles.

Et le Groupe va poursuivre ses efforts avec trois projets phares :

  • Projet sur les groupes frigorifiques : poursuivre la refonte des groupes frigorifiques de l’entreprise initiée en 2019 en utilisant des gaz naturels. L’impact sur la réduction est estimé à 2782 TeqCO2 soit 23 % de baisse
  • Projet Fret 21 : ce projet va permettre la réduction rapide des GES liées au fret en agissant sur le remplissage des camions, la mutualisation des frais logistiques, etc. L’objectif est d’au moins 5 % de réduction des GES sur trois ans, avec en parallèle un travail pour réduire les GES de 50 % d’ici à 2040 en utilisant des alternatives comme l’hydrogène ou les biocarburants en partenariat avec les transporteurs du Groupe

Le Groupe Aoste engage en parallèle sa démarche de neutralité avec notamment le :

  • Projet CVE de construction de l’usine de méthanisation : grâce à la collecte des matières organiques, de la méthanisation et du traitement de la production, et de la valorisation de la matière (biométhane), le Groupe estime pouvoir réaliser une baisse de 5 % de ses émissions

Voir le programme complet RSE du Groupe Aoste : www.j-agis-pour-nourrir-demain.fr