Rencontre avec Romain Bonetti, Apiculteur Famille Michaud

Nous avons eu l’immense plaisir de nous rendre dans un des ruchers de Famille Michaud Apiculteurs, à quelques minutes seulement du siège de l’entreprise. Nous sommes guidés par Romain Bonetti, leur apiculteur attitré, qui nous transmet sa passion du métier et quelques précieuses informations pour nous permettre de mieux comprendre comment le miel arrive sur nos tables !

Romain nous relate son parcours : « J’ai des ruches depuis 10 ans et cela fait 7 ans que je suis dans la société Famille Michaud Apiculteurs. J’ai commencé dans un rucher école, c’est là que j’ai appris mon métier ! J’ai ensuite été embauché chez Famille Michaud en tant qu’apiculteur. Aujourd’hui, je gère environ 300 ruches ! »

Arrivés sur le rucher, nous voyons quelques dizaines de ruches en bois, il nous détaille alors le matériel : « Ici ce sont des ruches dadant/langstroth, ce sont des ruches à cadre, ce qui nous permet de les visiter. Elles sont adaptées à l’apiculture professionnelle et à la région. La ruche est composée d’un plancher, d’un corps, d’une grille à reine pour empêcher la reine de monter dans les hausses. Comme elle ne peut pas monter pondre en haut il n’y a que du miel dans la ruche. En bas, il y a du miel pour les abeilles et pour nourrir les larves. Il y a aussi le couvain, les larves, le pollen et les réserves.»

Le rucher est bio, Romain nous explique les secrets du miel bio. « Nous sommes en bio depuis 2017. Les ruches doivent être en bois, il n’y a que le plancher qui est en plastique. Le rucher doit comporter dans un rayon de 3km, 50% de prairie, de forêt ou de culture bio. Les traitements, les cires, les nourrissements, tout doit être bio. Quand on s’installe il y a un délai d’un an en conversion bio. »

 

Le temps est idéal, les abeilles sont calmes, le moment parfait pour explorer de l’intérieur : « Ça miel depuis 1 semaine dans les ruches, en ce moment les abeilles sont sur le châtaignier et la ronce. Avant cela, elles ont eu faim pendant 2 mois ! La saison peut changer très vite et les années ne se ressemblent pas ! On peut avoir une année avec une récolte d’acacias catastrophique mais dans le même temps une récolte de châtaignier exceptionnelle.»

A l’aide de son enfumoir Romain commence par ouvrir une ruche : « L’enfumoir permet de couper les phéromones entre la reine et les abeilles. Les abeilles se gorgent de miel et sont donc occupées, cela nous permet d’éviter de nous faire piquer. Cela sert également à les diriger pour ne pas les écraser quand on les visite. Dans l’enfumoir nous mettons des écorces de pins qui sont distillées. C’est un apiculteur qui a eu des problèmes pulmonaires qui a mis au point cette technique.»

Il poursuit avec quelques précisions et anecdotes : « Les abeilles butinent dans un rayon d’environ 3km. Elles vont chercher du nectar sur les fleurs. C’est 80% d’humidité, les butineuses le ramènent à la ruche et le passe dans la bouche des autres abeilles d’intérieures qui le remontent ensuite dans la hausse. Elles vont baisser le taux d’humidité et quand on arrive à 18% d’humidité, elles mettent un opercule de cire, cela veut dire que le miel est à maturité et qu’on peut le récolter. La propolis sert à aseptiser la ruche. Les égyptiens s’en servaient pour embaumer les corps ! »

Au moment de notre visite nous sommes mi-juin, nous observons alors les abeilles d’été. Romain nous apporte quelques explications complémentaires : « Les abeilles d’été vivent environ 1 mois et demi. Quand elles naissent, elles ont différentes tâches dans la ruche, en fonction de leur âge. Elles nettoient les alvéoles pour que la reine puisse pondre, ensuite elles sont nourrices (celles qui produisent la gelée royale pour nourrir la reine, ce sont les abeilles de moins de 3 jours), ensuite elles sont cirières. La gelée royale et la cire sont produites par les abeilles. Le reste, elles vont le chercher à l’extérieur de la ruche (le miel, la propolis, le pollen). Ensuite, les abeilles finissent leurs vies en tant que butineuses. Il leur reste à ce moment 15 jours à vivre quand elles sortent de la ruche. Les abeilles d’hiver vivent quant à elles environ 6 mois.»

L’immersion au sein du rucher se termine par une dégustation d’un merveilleux miel de châtaignier Famille Michaud Apiculteurs directement sur le site !