Respecter le produit pour le goût

Alpina Savoie se démarque en produisant des produits de niche, de haute qualité. Née alors que la Savoie appartenait encore au royaume de Piémont-Sardaigne, l’entreprise trouve ses racines dans le savoir-faire et les méthodes traditionnelles italiennes.

Cette exigence de qualité commence par une sélection minutieuse des matières premières qui sont ensuite travaillées, avec respect, et suivant les mêmes méthodes que les pastiers traditionnels.

« Le premier secret est de travailler des blés de qualité qui vont donner un belle couleur jaune ambré aux pâtes et permettre de conserver leur forme, pendant le séchage, et leur tenue pendant la cuisson. Travailler avec des agriculteurs et des organismes stockeurs proches de nous, et en phase avec nos valeurs est primordial » explique Cyril Toupance, acheteur des matières premières chez Alpina Savoie.

Moule en bronze et séchage lent, le bon combo

L’entreprise privilégie une fabrication avec des moules en bronze et un séchage lent, à basse température, qui préserve richesse, saveur et qualités nutritionnelles du blé. Le tréfilage confère également à la pâte une texture gourmande et authentique, une rugosité qui permet de bien accrocher la sauce.

Au fil des décennies, Alpina Savoie a su s’adapter au contexte économique, sans jamais renier ses valeurs et sa volonté de perpétuer la tradition culinaire.

Pour Lucie Bontron, Maître Pastier chez Alpina Savoie : « il faut du temps pour faire de bons produits, c’est pour cela que nous optons pour un séchage lent qui permet de préserver les qualités nutritionnelles et gustatives des pâtes ».

Les étapes de production des pâtes

La semoule travaillée au moulin est mélangée à de l’eau pendant une dizaine de minutes, pour obtenir une base homogène.

Cette base est ensuite travaillée pour former les pâtes, à l’aide de moules en bronze traditionnels, qui sont ensuite séchées pendant près de 13 heures, à basse température, contrairement aux cuissons flash, parfois pratiquées ailleurs.

Avant d’être proposées aux consommateurs, les pâtes sont conditionnées dans des étuis carton fabriqués en France, issus de forêts gérées durablement et imprimés en France, à base d’encres végétales.